Le Domaine Blanc

Harper veut un gourvement majoritaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Harper veut un gourvement majoritaire

Message  Annye le Sam 26 Mar - 20:39

..ANCIENNE-LORETTE, Qc - Dans sa quête d'un gouvernement majoritaire, le chef conservateur Stephen Harper a entrepris dès le premier jour de sa campagne sa grande séduction des Québécois, leur promettant plus de pouvoir au sein de son futur gouvernement s'ils l'aident à revenir en force à Ottawa.

Il a lancé sa campagne nationale au Québec samedi, dans une province sur laquelle il compte beaucoup pour gagner des sièges et enfin diriger un gouvernement majoritaire.

Au Québec, les conservateurs ne détiennent que 11 sièges sur 75, dont quatre dans la région de la capitale. Le Bloc québécois y règne en maître avec 47 sièges.

Un pari casse-gueule pour M. Harper car plusieurs considèrent que les conservateurs risquent de perdre des plumes au cours des prochaines élections, subissant le contrecoup de certaines décisions de son gouvernement, comme celle de ne pas financer le futur amphithéâtre de la ville de Québec et son acharnement à éliminer le registre des armes à feu.

Bravant ces irritants et le froid, M. Harper s'est présenté à un rassemblement politique à l'Ancienne-Lorette, en banlieue de Québec, dans la circonscription de celle qui était sa ministre, Josée Verner.

Flattant une foule gagnée d'avance, il a fait valoir l'importance du Québec au sein de la fédération.

«Le Canada a besoin du Québec», a-t-il lancé aux centaines de militants entassés dans une salle communautaire.

«Et je veux vous donner une place encore plus grande au sein du gouvernement», a-t-il promis.

«Mais il faut m'aider, a demandé M. Harper, il faut convaincre le plus grand nombre de personnes possibles d'ici le 2 mai».

Le chef conservateur a ainsi réitéré l'argument — déjà utilisé et aussitôt critiqué par l'opposition — que pour être entendu à Ottawa, il faut voter conservateur.

Pour mener à bien sa conquête du Québec, le Parti met sur la route un autobus qui ne fera que sillonner le Québec tout au long de la campagne.

Une première pour le Parti qui semble démontrer à la fois qu'ils mettent beaucoup d'efforts pour séduire les Québécois mais aussi que c'est là que se déroulera une grande bataille de cette élection.

Plus tôt dans la journée, peu après la dissolution du Parlement par le gouverneur général, le chef des conservateurs avait donné le ton à sa campagne en utilisant un autre argument pour convaincre les électeurs d'élire un gouvernement conservateur majoritaire. À défaut de leur confier tel mandat, les Canadiens s'exposent à être gouverner par une «dangereuse coalition», a-t-il fait valoir.

Devant les militants du Québec, il a repris son plaidoyer, qualifiant la coalition de «broche à foin».

Il a averti les Canadiens tout comme les Québécois qu'ils ont tout intérêt à élire un gouvernement conservateur majoritaire et stable sinon ils se retrouveront avec une alliance entre les libéraux, les bloquistes et les néo-démocrates.

Bien que le chef libéral ait promis samedi qu'il n'allait pas former une coalition, Stephen Harper n'en a pas moins poursuivi sur sa lancée en affirmant que le chef libéral s'empressera d'en former une si les conservateurs émergent des élections encore en position minoritaire.

«Depuis plusieurs mois, les libéraux ont gardé la porte ouverte à la coalition mais maintenant, vu la réaction publique, ils tentent d'avoir la coalition comme agenda caché», a réagi M. Harper devant la résidence du gouverneur général.

«Ils l'ont déjà fait, ils l'ont déjà nié, ils vont le faire à nouveau», a martelé le chef des conservateurs, à la fois combatif et agacé.

Stephen Harper faisait allusion au fait que l'ancien chef du Parti libéral, Stéphane Dion, avait juré de ne jamais former de coalition — pour ensuite briser sa promesse en 2008 en s'alliant avec le Nouveau parti démocratique (NPD).

Pour lui, une telle coalition serait nuisible aux Canadiens. Il maintient que la seule chose que les trois autres partis seront capables de faire ensemble sera de dépenser plus et d'augmenter les impôts et les taxes pour payer toutes ces dépenses.

Par conséquent, le Parti conservateur est le mieux placé pour assurer la stabilité économique et la relance, a fait valoir M. Harper.

Ni Jack Layton ni Gilles Duceppe n'ont écarté la possibilité de former une alliance, si elle devait s'avérer nécessaire.
... affraid
avatar
Annye
Nouveau Né du Forum
Nouveau Né du Forum

Messages : 141
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 63
Localisation : Ville de Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://ledomaineblanc.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harper veut un gourvement majoritaire

Message  Mamzelle le Mer 20 Avr - 1:10

Ni Jack Layton ni Gilles Duceppe n'ont écarté la possibilité de former une alliance, si elle devait s'avérer nécessaire.
... .
Ils disent ça à chaque élections,moi j'aime bien Layton mais c'est un homme tres malade maintenent.

~Mamzelle~ flower
avatar
Mamzelle
Nouveau Né du Forum
Nouveau Né du Forum

Messages : 28
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 54
Localisation : Baie-Des-Chaleurs Qué.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harper veut un gourvement majoritaire

Message  Annye le Mer 20 Avr - 1:51

J'espère seulement une chose qu,il entrera pas majoritaire se serait pas une bonne chose
.
Parce que là il prendrait ses désicions seul

Moi aussi j,aime bien le bon Jack

De toute façon c'est toujours les mêmes menteries qu'il nous disent .La politique va de plus en plus mal
avatar
Annye
Nouveau Né du Forum
Nouveau Né du Forum

Messages : 141
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 63
Localisation : Ville de Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://ledomaineblanc.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harper veut un gourvement majoritaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum